Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur les magnifiques canaux d'Irlande

Jouer les capitaines au long cours sur les magnifiques canaux d'Irlande.

 

Le moteur ronronne et le bateau trace son éphémère sillage sur l'eau. A gauche et à droite, les berges descendent en pente douce vers la rivière et meurent dans une ceinture de roseaux. Les waterways (canaux) irlandais Shannon et Erne sont l'une des offres touristiques les plus attrayantes pour les marins d'eau douce et les pêcheurs du dimanche.

 

ireland-69800__340.jpg


Jouer les timoniers

Imperturbables, les cygnes suivent leur route; ils se sont habitués aux cruisers et à leurs équipages. Nous avons pris possession de notre embarcation à Carrick-on-Shannon. Cette élégante île flottante comporte une cabine de pilotage, un petit salon, une cuisine de bord, des couchettes et des douches.

Une heure durant, le loueur nous a dévoilé les secrets de la navigation sur les canaux. Ni examen ni licence ne sont requis. Célèbres et fort prisés, les canaux irlandais Shannon, Shannon-Erne Waterway et Lough Erne sont ouverts à tout le monde. C'est ainsi que les timoniers se succèdent au gouvernail des bateaux. Déjà, le nôtre amorce un élégant virage et prend le large.

Rivières, écluses et lacs

Les berges se resserrent. Nous sommes sur un canal étroit. Notre bateau de près de cinq mètres de large cherche son chemin entre des marques rouges et noires. Nous voici déjà devant le premier obstacle: une écluse. Ce dispositif nous permet de passer du Shannon à l'Erne, plus haut d'un mètre. Il s'agit donc d'égaliser ces niveaux d'eau. Un défi! Prudemment, notre capitaine aborde l'étroite voie d'eau. Le gardien de l'écluse ouvre le lourd portail de bois, et notre embarcation glisse lentement entre les parois.

Il ne nous reste plus alors qu'à attendre que le niveau d'eau s'élève d'un mètre; juste le temps qu'il faut pour faire un brin de causette avec Padraig Flynch. Nous apprenons qu'il est gardien de cette écluse depuis dix-neuf ans, et que ce ne sont pas moins de 1200 bateaux qui y passent chaque mois pendant la haute saison (les plus petites écluses sont entièrement automatisées).

Le poisson est un aliment de base. Les berges sont très fréquentées par les pêcheurs professionnels, qui s'abritent sous d'immenses parapluies. En Irlande, les précipitations sont aussi fréquentes que brèves, l'humidité amenée par les courants chauds du Gulfstream se déposant sur le pays. Très souvent, la nature scintille de milliers de gouttelettes.

Voici qu'apparaît sur la rive une élévation avec un embarcadère: Devenish Island. Au milieu de vertes prairies se dressent les ruines d'un ancien monastère (du Xe ou XIe siècle) et les vestiges d'une église et d'une tour ronde qui servaient aux moines de tour de garde et de refuge en cas de danger.

Les croix irlandaises parlent de culture ancienne, et les tombes témoignent d'une vie fort lointaine. L'histoire de l'Irlande commence avec les Celtes et se poursuit avec le christianisme, une culture omniprésente, comme l'attestent les nombreux monastères.

Monde de légende

Si le Shannon est une voie navigable plutôt calme, tantôt large, tantôt étroite, le Lough Erne, lui, présente de vastes plans d'eau ondoyants et compte plus de 150 îles, couvertes de forêts quasi-tropicales. Nouvel accostage. Nous amarrons le bateau et partons en excursion dans le Forest Natureparc, une forêt de rhododendrons (ils croissent à l'état sauvage).

Ces arbres - oui ! vous avez bien lu - portent les premières fleurs flamboyantes. Plus loin, la nature change, et nous nous retrouvons dans une forêt de feuillus se dressant sur un tapis d'ancolies bleues. De majestueux chênes et d'immenses tujas rappellent le cercle d'arbres celtiques. Un vieux château, des ruines, on se croirait dans un monde imaginaire!

Oui, les vacances sur les canaux irlandais sont bienfaisantes. Les rivières et les lacs de ce pays sont un paradis pour les pêcheurs et les marins amateurs. Et le soir, on a le choix de dormir sur le bateau ou, si le besoin se fait sentir, de retrouver de temps à autre la terre ferme, dans un cottage ou un des hôtels Premier Guesthouses très soignés qu'offre le pays.

 

Pratique

Shannon: il s'agit du plus long cours d'eau d'Irlande, plus de 200 kilomètres de voies navigables, six écluses et seize lacs. Le Shannon est exclusivement réservé aux amateurs (pas de navigation professionnelle).

Shannon-Erne Waterway: le canal Ballinamore-Ballyconnell relie les deux cours d'eau les plus connus d'Irlande; voie navigable de 62 kilomètres, ponctuée de plusieurs petits lacs. Seize écluses règlent le niveau d'eau entre le Shannon et le Lough Erne; six points d'accostage modernes.

Lough Erne: plan d'eau de 80 kilomètres de long avec 154 petites îles. Les Irlandais disent qu'il y en a 365, une pour chaque jour de l'année. Dans la partie supérieure, de nombreuses baies; dans la direction d'Eniskillen, le plan se rétrécit en un cours d'eau; tout autour de l'Erne, des vestiges de l'époque celtique, ruines d'églises et de monastères.

Location de bateaux: plusieurs marinas louent des embarcations pour 2 à 8 (10) personnes. Toutes sont modernes et bien conçues, disposent d'un salon, de cabines doubles, WC/douche, d'une cuisine de bord, de l'éclairage, du chauffage, de la radio, etc. Parfois, un deuxième poste de pilotage est aménagé sur le pont.

Ces bateaux sont entièrement équipés: instructions de service et cartes des voies navigables, dinghy (chaloupe), moteur hors-bord, possibilité de louer vélos et cannes à pêche. La nourriture peut être commandée au préalable.

Écrire un commentaire

Optionnel